A ne pas rater sur voxeu.org, cet hommage d'Avinash Dixit au récemment nobélisé Paul Krugman. Pour mémoire, Dixit avait travaillé avec un autre futur prix Nobel, namely Joseph Siglitz, et beaucoup de commentateurs s'étaient émus du fait que Dixit ne soit pas récompensé lui aussi. Depuis quelques années, les pronostiqueurs les plus avisés s'attendaient à ce que le prix soit accordé à des théoriciens du commerce international, dont Krugman et Dixit. Mais Krugman l'a eu tout seul. Remarquez avec quel tact Dixit laisse transparaître une pointe d'amertume dans l'extrait suivant :

(...) my delight at the recognition of the scientific achievements of this friend and colleague of over three decades is great. In fact it is doubled by the joy of my having played a part in creating the tools that are proving their worth – models of monopolistic competition and product diversity, and of entry deterrence.

Mais le summum est dans la phrase suivante, qui conclut l'article :

With that in mind, here is my nomination for next year’s prize: Romer, Grossman, and Helpman for endogenous growth theory.

Alors là, il faut décoder. Les trois personnes citées doivent, comme Krugman, leur prestigieuse carrière à l'utilisation du modèle de concurrence imparfaite que Dixit a développé conjointement avec Stiglitz. J'interprète donc le 'with that in mind' de la façon suivante : 'comme de toutes façons vous avez décidé de ne pas me donner ce foutu prix, tant qu'à faire, pour bien m'enfoncer, vous n'avez qu'à le donner à trois autres personnes qui ont bâtit leur carrière en utilisant mes travaux'. Trop injuste...