Bon ben à mon tour alors... Puisque Stéphane m'a tagué. Je ne vais sans doute pas suivre toutes les recommandations fachisantes et liberticides de cette chaîne d'inspiration Edvigienne, mais voilà quand même quelques réponses...

1-Comme Belgo l'a dit, je traînais sur fr.soc.economie en 2001-2002 (il me semble), où j'étais tiraillé entre l'envie de parler d'économie et la frustration d'être dans le pire des PMU où celui qui gueule le plus fort et dit la plus grosse connerie a raison. L'ambiance bloguesque (en tout cas sur les blogs modestes comme le nôtre, pas comme chez Versac ou les tarés de lecteurs de Libé chez les Eco-comparateurs) me paraît plus propice à un débat calme et argumenté.

2-La principale raison reste l'invitation d'Antoine à participer à Optimum. Sans ça, je n'aurais jamais ouvert de blog économique, car j'estime ne pas avoir assez de choses intéressantes et sérieuses à dire pour pouvoir assumer la prétention d'institutionaliser mes idées. Un grand merci à Belgo pour sa confiance, donc.

3-J'aime exprimer les âneries (parce que la majorité de mes billets est quand même bien peu sérieuse) qui me passent par la tête, en essayant de les formaliser un minimum pour qu'elles servent, non pas d'axe de recherche, guère plus d'explication du monde, mais simplement d'embryon de stimulation de réflexion, juste histoire de pouvoir dire "tiens, c'est con, mais c'est pas con". C'est déjà prétentieux, mais si quelques uns de mes billets, à défaut d'apporter des réponses, ont réussi à faire sourire et s'interroger quelques dizaines de secondes le lecteur, j'aurais atteint mon but.

4-Car comme Antoine, je poste pour le plaisir, selon la cadence qui me convient, en fonction des "idées" que j'ai (ou pas). Il est hors de question que bloguer devienne une contrainte, une angoisse de la page blanche. Je suis à la fois content et frustré de voir les demandes de posts dans la Chatbox - content parce qu'on semble nous lire et en redemander, frustré parce que je n'ai pas les moyens de répondre à cette demande. J'ai déjà été confronté à ce dilemme avec mon ancien blog (pas économique du tout - voir ici pour ceux qui ne connaissent pas), mais mon choix est clair : bloguer reste un passe-temps occasionnel, pas une contrainte quotidienne avec obligation de résultat.

5-Pourquoi SIX raisons d'abord ? C'est aussi arbitraire que les 3% du PIB de déficit du pacte de stabilité, ça. Allez, ok, une sixième...

6-Parce que.

Je tague Jean-Michel Aphatie et Ryan Sohmer.