Je me suis fait tagger par Delaigue. Tsss

Bon, 6 trucs :

1- J’adore les modes superlocrien et Bartok. Ce sont d’ailleurs les mêmes, à un triton près (dans un sens ou dans l’autre, bien sûr). C’est bon à savoir quand on remplace le cinquième degré par son triton.

2- Les managers du mac-do de l’aigle à Grenoble m’adoraient, car j’étais le seul à adorer être en charge de la plonge à la fermeture (c’est mon côté noctambule)

3- Une de mes meilleures vannes d’économiste. Pour la comprendre, il faut savoir que j’ai commencé mes études à Grenoble, premier fief de l’école de la régulation, et que je les ai terminées ailleurs. Vanne :

Un collègue régulationiste : « Il faut savoir que la régulation, c’est parti de Grenoble. »

Moi : « moi aussi. »

4- Je suis membre de plein droit du mythique Central Loose Band, seul groupe qui ne fera jamais un seul concert tant il a la philosophie underground chevillée au corps.

5- Dans les conférences internationales, je me démerde plutôt bien en anglais, mais j’ai un truc : dans les jours qui précèdent, je regarde toujours quelques épisodes de 24 heures chrono en VO sans sous-titres, et je répète les phrases les plus percutantes de Jack Bauer. (« I have no intention to hurt you, but I’ll do whatever it takes to get this kit-kat out of your hands”)

6- La semaine dernière, j’ai fait du vélo sur les remparts de Lucca, en Toscane.

Bon, il faut que je désigne 6 victimes, mais je préviens que j’ai la flemme de vérifier s’ils ont déjà été taggués. Donc, je taggue François, Jules, Jean Dubois, Damien, SM et, tenez-vous bien, Milan.

Au sujet de Milan, je me souviens qu’il expliquait à quel point il tenait à ces longues périodes d’inactivité qui lui rappelaient que blogguer n’était qu’un passe-temps, pas un sacerdoce. Il n’avait peut être pas complètement tort.