Optimum, le seul blog véritablement optimal

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 12 novembre 2012

Publicité mensongère ?

Désolé pour le HS après une longue période creuse, mais je suis vraiment embêté par cette publicité pour l'Ipad mini

http://www.youtube.com/watch?v=uxkw72IX1PI

Depuis longtemps (de mémoire, c'était déjà vrai au début de la décennie 1990 #anciencombatant), Apple est très prisé par les musiciens. Ici, ce petit duo de pianos avec les deux Ipads (le grand et le petit) donne vraiment envie d'être à la place des doigts qui pianotent. Mais écoutez bien, et vous vous rendrez compte que dès la dix-neuvième seconde (au moment où l'on ne voit plus le grand Ipad), le son que l'on entend s'améliore considérablement, et ne correspond certainement plus à ce qui pourrait être réellement obtenu avec les applications piano de ces deux tablettes.  Oui, mesdames et messieurs, je l'affirme, à partir de la 19ème seconde, c'est du play back ! Et je le demande solennellement : que fait le CSA ?

samedi 2 octobre 2010

36 15 MaVie

Un mot en passant, pour les rares que ça intéresserait, pour signaler que ma présence épisodique ces derniers temps ne va pas s'intensifier. J'ai quitté mon travail alibi de prof de sciences écos (je me suis toujours refusé à faire le "social"... clin d'oeil à Denis "Yellow Face") pour reprendre des études de Droit (en Master). Je continuerai bien sûr à m'intéresser de très près à la blogosphère économique, et à poster ici à l'occasion, mais l'essentiel de mon énergie est désormais concentré ailleurs.
Merci à tous nos lecteurs, et bonne continuation à tous :-) A très bientôt, ici ou ailleurs.

mercredi 16 juin 2010

Mon député est un poète

A la manière de François Villon

samedi 13 mars 2010

Gain de productivité = le Mal

Quand les gains de productivité d'un secteur sont supérieurs à la hausse de la production de ce secteur, l'emploi y décline. J'ai trouvé la solution au chômage : ce mini jeu Flash complètement addictif, qui risque fort de vous détourner longuement de votre travail.

Sauvez un emploi, jouez à Penguin Diner 2 !

(Mon score à battre : 21 359)

mardi 2 mars 2010

Quinze de France

Après un passage chez Denis le Peiné en février, le Top Blog Wikio Exclu s'invite chez nous pour mars. C'est une exclusivité mondiale, certains disent même galactique, alors ne vous étonnez pas si vous n'arrivez pas à vous connecter à Optimum pendant quelques jours : c'est l'affluence de groupies numériques hystériques qui bouchera les tuyaux.
Voici donc le classement de mars...

Lire la suite...

lundi 8 février 2010

Collabos

Cette manie qu'ont les employeurs (et leurs syndicats) de parler de "collaborateurs" à propos de leurs salariés est d'une hypocrisie peu commune. Ce sont les communiqués des restaurateurs sur la baisse de la TVA qui m'ont mis la puce au poteau rose (sic) : et qu'on va "recruter des collaborateurs", et que "les collaborateurs bénéficient de hausses de salaires", et gnagnagna. Faut arrêter de se foutre de la gueule du monde.

Collaborer, étymologiquement, ça veut dire travailler avec, oeuvrer ensemble à un but commun. Quiconque a regardé un peu comment fonctionne une entreprise (et particulièrement la restauration) voit bien que les salariés travaillent pour leur patron, et non pas avec. Ah oui et la collaboration, c'est par définition à double sens, donc le salarié doit vous dire que son patron est en fait son collaborateur, lui aussi. Ben voyons.

Attention, ne voyez rien de gaucho dans mes propos : c'est parfaitement normal qu'un salarié soit subordonné à son employeur - c'est même à ça qu'on le reconnaît. Mais pourquoi cette hypocrite négation du lien de subordination à travers cette appellation pseudo-méliorative de collaborateur ? Que veut-on nous faire croire ? Ca ressemble fort à un avatar du management Bisounours, tout le monde travaille main dans la main, d'égal à égal, à cette magnifique aventure humaine qu'est l'Entreprise moderne.

Ah et, Jean-René, mon cher collaborateur, vous penserez à passer à la compta, je me vois dans la douloureuse obligation de mettre fin à notre collaboration.

mercredi 17 décembre 2008

Ordure !

Viens de voir une pub TV pour le Samu Social (grosse mention "message offert par France 3" en bas à gauche. Oui vous m'avez grillé, à cette heure ci, j'étais entre "Les chiffres et les lettres" et "Questions pour un champion"). On y voit des éboueurs ramasser et jeter les poubelles dans leur camion; après leur départ, un clodo se retourne dans le carton qui lui sert de lit. Slogan à suivre : "Même vos ordures ne passent pas l'hiver dehors". Ils ont raison. La prochaine fois, on prend le clodo et on le fout dans le broyeur. C'est ça, la solution au problème du logement. Bande de tarés.

vendredi 19 septembre 2008

Why blog ? Je t'en pose des questions ?

Bon ben à mon tour alors... Puisque Stéphane m'a tagué. Je ne vais sans doute pas suivre toutes les recommandations fachisantes et liberticides de cette chaîne d'inspiration Edvigienne, mais voilà quand même quelques réponses...

1-Comme Belgo l'a dit, je traînais sur fr.soc.economie en 2001-2002 (il me semble), où j'étais tiraillé entre l'envie de parler d'économie et la frustration d'être dans le pire des PMU où celui qui gueule le plus fort et dit la plus grosse connerie a raison. L'ambiance bloguesque (en tout cas sur les blogs modestes comme le nôtre, pas comme chez Versac ou les tarés de lecteurs de Libé chez les Eco-comparateurs) me paraît plus propice à un débat calme et argumenté.

2-La principale raison reste l'invitation d'Antoine à participer à Optimum. Sans ça, je n'aurais jamais ouvert de blog économique, car j'estime ne pas avoir assez de choses intéressantes et sérieuses à dire pour pouvoir assumer la prétention d'institutionaliser mes idées. Un grand merci à Belgo pour sa confiance, donc.

3-J'aime exprimer les âneries (parce que la majorité de mes billets est quand même bien peu sérieuse) qui me passent par la tête, en essayant de les formaliser un minimum pour qu'elles servent, non pas d'axe de recherche, guère plus d'explication du monde, mais simplement d'embryon de stimulation de réflexion, juste histoire de pouvoir dire "tiens, c'est con, mais c'est pas con". C'est déjà prétentieux, mais si quelques uns de mes billets, à défaut d'apporter des réponses, ont réussi à faire sourire et s'interroger quelques dizaines de secondes le lecteur, j'aurais atteint mon but.

4-Car comme Antoine, je poste pour le plaisir, selon la cadence qui me convient, en fonction des "idées" que j'ai (ou pas). Il est hors de question que bloguer devienne une contrainte, une angoisse de la page blanche. Je suis à la fois content et frustré de voir les demandes de posts dans la Chatbox - content parce qu'on semble nous lire et en redemander, frustré parce que je n'ai pas les moyens de répondre à cette demande. J'ai déjà été confronté à ce dilemme avec mon ancien blog (pas économique du tout - voir ici pour ceux qui ne connaissent pas), mais mon choix est clair : bloguer reste un passe-temps occasionnel, pas une contrainte quotidienne avec obligation de résultat.

5-Pourquoi SIX raisons d'abord ? C'est aussi arbitraire que les 3% du PIB de déficit du pacte de stabilité, ça. Allez, ok, une sixième...

6-Parce que.

Je tague Jean-Michel Aphatie et Ryan Sohmer.

lundi 3 mars 2008

Nettoyage au Kärcher

SM m'a taggé. P'tain, on se croirait à l'école primaire ! En plus y a pas le droit de reprendre son père... Bon ben je m'y colle alors.

Lire la suite...